Rédiger un état des lieux : tout ce qu’il faut savoir

état des lieux

Rédiger un état des lieux : tout ce qu’il faut savoir

La rédaction d’un état des lieux est une étape importante dans la location d’un bien. Il est donc important de le faire correctement et ne rien oublier. Vous souhaitez louer votre bien ou devenir locataire ? Nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir pour bien rédiger votre document et ne rien oublier.

A quoi sert un état des lieux ?

Tout d’abord, il est important de rappeler le rôle d’un état des lieux. Ce document administratif permet de faire l’état d’un bien immobilier (qu’il soit vide ou meuble) avant et après sa location. Il permettra par la suite de déterminer l’origine d’éventuelles dégradations, et ainsi, la personne devant prendre en charge les réparations. De fait, si le locataire reçoit le bien en bon état et qu’il le rend insalubre, il devra payer pour réparer les dommages causés.

A l’inverse, si l’état des lieux d’entrée fait l’état de dégradation sur le système électrique, ce sera au propriétaire de payer.

Ainsi, cette procédure se déroule en deux étapes : un état des lieux d’entrée (avant la location) et de sortie (après la location). Ces deux documents seront alors comparés pour voir s’il y a eu des dommages.

 

Sous quelle forme se présente ce document ?

L’état des lieux peut se présenter sous plusieurs formes. En effet, vous pouvez soit remplir un document papier, soit utiliser une application mobile ou une tablette.

Ce dernier format est plus simple car il vous permet de simplifier les démarches administratives et la saisie des données. Cependant, contrairement au format papier, ce service a souvent des coûts.

 

Que doit-on mettre dans un état des lieux ?

Tous les états des lieux ne se ressemblent pas forcément. En effet, ils seront adaptés en fonction du bien immobilier proposés et de ses spécificités. Cependant, la loi oblige la saisie de plusieurs éléments précis.

Informations relatives aux deux parties et au bien

Tout d’abord, l’état des lieux comprend toutes les informations des deux parties et du bien.

  • L’adresse postale du bien immobilier loué ;
  • Les coordonnées du bailleur et du locateur ;
  • La date où le locateur va emménager, ainsi que la date où l’état des lieux se déroule ;
  • Le nombre de clef remises et leur accès (qu’ils soient communs ou privés).
  • Les signatures des deux parties à la fin de l’état des lieux.

 

Une description détaillée de chaque pièce

Ensuite, les deux parties doivent rendre une description détaillée de chaque pièce du bien immobilier. Rien ne doit être oublié. Vous devez notamment préciser l’état du sol, des murs, des fenêtres, des meubles si le bien est meublé, etc. De plus, vous devez aussi vérifier le bon fonctionnement de tous les appareils électriques.

En général, on évalue l’état du bien avec quatre critères :

  • Neuf (N): le bien vient d’être fini ou refait ;
  • Bon état (B): vous ne remarquez aucun problème ;
  • Etat d’usage (U): vous remarquez quelques signes d’usures, qui sont normales ;
  • Mauvais état (M): l’état est insalubre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *