Catégories
Sociétés Entreprises

Quelle entreprise ouvrir sans diplôme ?

Le diplôme et la certification attestent le suivi d’une formation spécifique. Ils ne constituent en aucune manière une justification à la capacité, aux compétences et aux qualités d’un entrepreneur. Sans diplôme, vous pouvez toujours créer une entreprise, mais dans quel secteur ? Car il n’y a pas que les startups dans la vie ! Néanmoins il ne faut jamais oublié de tester votre idée avant d’investir !

Une entreprise artisanale

Les activités artisanales sont accessibles sans diplôme ni validation d’acquis d’expériences imposées par les Chambres de Commerce. Sont inclus dans cette catégorie les services de restauration-traiteur, les créations d’objets artistiques et les métiers d’auto-entrepreneurs (comme la photographie et l’illustration). Néanmoins, des qualifications professionnelles sont indispensables.

L’exercice du métier de l’artisanat est soumis à des normes de sécurité et des normes d’hygiènes (notamment les métiers de la restauration). De plus, l’obtention du titre d’artisan requiert un Stage de Préparation à l’Installation (STI). Les Chambres des Métiers et de l’Artisanat (CMA) proposent ce genre de formation pour une somme comprise entre 170 à 400 euros. Le stage dure une semaine et inculque aux apprenants les bases de la gestion d’entreprise et de la comptabilité. La formation aboutit à l’obtention d’une immatriculation.

Une entreprise commerciale

Sont incluses dans cette catégorie la vente et la revente directe de biens (des PPN, des objets de tous les jours ou des bijoux) et de services (des assurances, des prestations de voyages…). La téléprospection, le télédémarchage et la vente à emporter de biens alimentaires s’ajoutent à la liste des activités commerciales accessibles sans certification.

Les transactions immobilières sont exclues de cette section. Relevant de l’immobilier, l’activité nécessite des qualifications dans le domaine.

Une entreprise focalisée dans les activités libérales

Les activités libérales englobent les activités à visée thérapeutiques, les activités relatives à l’art et les services d’accompagnements (coaching, développement personnel, conseil…). Elle comprend :

  • la relation presse ;
  • le massage thérapeutique ;
  • la sophrologie ;
  • la rédaction web ;
  • l’organisation de foires et de salons ;
  • la musicothérapie.

Bien que sans diplôme, une qualification est indispensable. Les professionnels du secteur gagnent en légitimité grâce aux taux de satisfaction client, aux années d’expérience, au chiffre d’affaires, à la réputation, au réseau et aux compétences.

Une entreprise de bâtiment

La création d’une entreprise de bâtiment sans diplôme est possible, à condition de :

  • justifier de 3 ans d’expérience dans le métier ;
  • exercer un métier qui ne touche ni la structure du bâtiment ni le bâti (donc des activités de bricolage, de peinture de bâtiment, de débouchage et de pose d’éléments amovibles) ;
  • travailler en tant qu’« homme à toutes mains » et donc monter une entreprise de bricolage.

En matière de statut juridique, il a le choix entre : EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée), SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle), SAS (Société par actions Simplifiée), SARL (Société anonyme à responsabilité limitée) ou EI (Entreprise individuelle). Il peut aussi endosser le statut d’auto-entrepreneur dans le bâtiment, selon l’étendue du projet.

Les services à la personne

Les services à la personne ou SAP désignent les prestations portées sur le bien-être et délivrées à un particulier dans son domicile. Elles sont répertoriées en 3 grandes familles : les services à la famille, les services de la vie quotidienne et les services aux personnes dépendantes. Si elles étaient un privilège des personnes « fragiles », elles sont désormais accessibles à tous les ménages. D’ailleurs, certaines personnes ont recours aux « services de confort ».

Le SAP ne nécessite ni agrément règlementaire, ni diplôme, ni autorisation légale. Le secteur est en plein décollage. Selon une étude récente de BourseAuxServices, les services à la personne ont engendré plus de 1,5 million d’emplois et 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires. D’ici 2022, le site prévoit la création de plus de 160 000 nouveaux emplois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.