Catégories
Transports

Quel kit de moteur choisir pour un vélo assisté électrique ?

Il existe actuellement plusieurs types de vélo assisté électrique avec chacun ses avantages et ses petits inconvénients. Le moteur alimenté par la batterie est un des critères qui les différencie les uns des autres, car il peut être placé dans la roue avant en arrière ou sur le pédalier. On vous guide pas à pas comment choisir un modèle selon vos besoins.

Un kit de moteur installé sur la roue avant 

Vous débutez dans le vélo électrique ou vous voulez utiliser votre bécane comme moyen de locomotion en ville ? Le moteur roue avant est idéal pour vous. Il est placé sur le moyeu qui est la partie centrale de l’équipement avec les câbles qui traversent la totalité de votre véhicule. Velo electrique paris 14 vous propose des pièces de rechange et des VAE avec une qualité irréprochable.

Avantages

  • Un meilleur compromis avec une légèreté et une fluidité, sans aucun risque de dommage sur la transmission.
  • Une bonne tenue de route grâce à la diminution de la perte d’adhérence de la roue arrière.
  • Accessible à tous les budgets.
  • Nécessitant souvent peu d’entretien
  • Donne une sensation d’être aspiré vers l’avant.
  • Fonctionne avec tous les types de dérailleurs et des boîtes de vitesse.

Inconvénients

  • Changement de roue avant un peu compliqué en cas de crevaison, car vous devez d’abord le retirer. Les coûts sont par conséquent, plus importants que celle d’un moteur sur la roue arrière ou sur le pédalier.

Un moteur installé sur le pédalier

 Le moteur pédalier est une option très intéressante, si vous n’êtes pas assez sportif, car il est un peu plus puissant. Il est installé sur la boîte de vitesses et il est un peu plus bruyant ainsi qu’un peu plus lourd qu’un modèle réduit classique.

Avantages

  • Bénéficie de la démultiplication de la boîte de vitesses.
  • Une montée progressive en puissance à cause de son placement au pédalier.
  • Nécessite peu d’entretien
  • Peut atteindre les 80 Nm sans problème ce qui est largement supérieur à ce que proposent les autres modèles.
  • Une meilleure assistance dans l’effort grâce à un capteur de puissance qui analyse la pression exercée par le cycliste et adapte son concours ;
  • Un bon confort de conduite pour le cycliste.
  • Un alignement parfait, car le moteur se trouve au centre de gravité du véhicule ;
  • Une bonne stabilité et maniabilité 
  • Un rendement supérieur.
  • Pas besoin de retirer le moteur pour le changement de roue.

Inconvénients

  • Un prix un peu plus cher.
  • Ne convient pas au cadre en carbone.
  • Nécessite une transmission adaptée.
  • Le moteur doit être désactivé à chaque changement de rapport.
  • Nécessite une géométrie de cadre spécifique.
  • Une plage de développement réduite, car le moteur ne peut être associé qu’à un seul plateau.

Le moteur placé sur la roue arrière

Si vous êtes un sportif et que vous appréciez les montées, le moteur sur la roue arrière est idéal pour vous.

Avantages

  • Un modèle idéal pour les budgets serrés.
  • Une très bonne motricité particulièrement sur les côtes.
  • Une motorisation un peu plus puissante que les modèles ayant un engin installé sur la roue avant.
  • Un vélo plus maniable avec l’essentiel du poids situé en arrière plutôt que sur la partie frontale.
  • Idéal pour les parcours avec plus de dénivelés.
  • Très performante sur les pentes et peut facilement atteindre les 20 ou les 25 km.
  • Une sensation de poussée dans le dos à chaque changement de vitesse.

Inconvénients

  • Incompatible avec une boîte de vitesses à cause de son placement sur le moyeu arrière.
  • Nécessitant un réglage spécifique du dérailleur.
  • Une mauvaise répartition de masse (plus de 50 % est placée sur la partie arrière).
  • Nécessitant beaucoup plus d’entretiens par rapport aux deux modèles précédents.
  • Une chaîne qui se dérègle plus souvent.
  • Un dérailleur plus fragile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.