Catégories
Logistique

Le choix d’un rouleau d’étiquette pour imprimante : comment faire ?

Inventaire, gestion des stocks, identification des équipements, etc., quelle que soit l’industrie, les étiquettes professionnelles sont incontournables. C’est pourquoi les rouleaux d’étiquettes vous permettent d’imprimer des étiquettes personnalisées en masse. Vous pouvez utiliser deux méthodes, le faire imprimer par un professionnel ou l’imprimer vous-même. Mais encore faut-il choisir le bon rouleau ?

D’abord, pourquoi se tourner vers un tel choix ?

L’avantage des étiquettes est qu’elles peuvent être utilisées dans différents domaines d’activité dans des conditions difficiles avec des produits chimiques, des solvants, des produits gras ou encore résister à des changements extrêmes de température. Par conséquent, ils peuvent être collés sur tous types de surfaces et de matériaux, tels que bouteilles, pots, tubes, bocaux et supports divers (métal, plastique, verre, bois, etc.).

En fonction de votre utilisation et de vos besoins, vous pouvez facilement choisir le matériau souhaité (papier blanc, papier thermique, PP, PE, film polyester, etc.), le type d’impression, la couleur, la finition (mat, brillant, opaque), la forme (rectangulaire, circulaire, ovale, forme libre), le format, le sens d’enroulement, le type d’adhésif, et le diamètre du mandrin pour votre imprimante.

Ces étiquettes peuvent convenir à des usages classiques tels que les étiquettes d’inventaire, l’identification de matériel, elles peuvent aussi être un outil de communication comme la fermeture de coffrets cadeaux et comporter des messages, des sites internet, des logos.

De plus, un rouleau d’étiquettes peut imprimer rapidement plus d’étiquettes qu’une seule étiquette. Notamment, il est également plus pratique de transporter les étiquettes en les insérant dans l’étiqueteuse et en les collant sur le support. C’est un outil simple et efficace avec un très bon rapport qualité/prix.

Pour vous procurer un rouleau d’étiquettes pour imprimante thermique, voyez ici.

Premier critère : la matière

Il en existe deux grandes catégories : les étiquettes papier (kraft, papier recyclé…) et les étiquettes synthétiques (polypropylène, polyester, PVC…), plus résistantes que les premières.

Le polyester est disponible en blanc et transparent, mat ou brillant, tandis que le polypropylène n’existe qu’en blanc mat. De plus, le polyester est plus dur que le polypropylène et adhère bien aux surfaces dures (verre, plastique dur, bois vernis, etc.). Sur les supports souples, en revanche, le polyester s’écaillera avec le temps. La déformation de la surface souple peut créer des bulles d’air entre l’étiquette et un support (comme une bouteille de gel douche), ce qui peut entraîner le décollement de l’étiquette.

Le polypropylène est plus souple que le polyester et prend la forme de matériaux facilement déformables (bouteilles souples, etc.) et de surfaces rugueuses (ex. carton, bois non peint).Sa souplesse lui permet de s’adapter aux imperfections de surface et de s’adapter parfaitement à la forme des supports sur lesquels il est collé.

Deuxième critère : l’adhésif

L’adhésif permet à l’étiquette de coller, c’est la partie collante de l’étiquette. L’adhésif fixe votre étiquette à la surface sur laquelle vous l’appliquerez. Les adhésifs sont généralement évalués selon leur adhérence ou tack et selon l’application envisagée : étiquettes permanentes, étiquettes amovibles, étiquettes spéciales congélateur.

Troisième critère : le sens d’enroulement

Effectivement, un rouleau d’étiquettes possède 2 sens d’enroulement.

  • Extérieur : l’étiquette autocollante adhère à l’extérieur du rouleau lorsqu’elle est déroulée.
  • Intérieur : l’étiquette autocollante adhère à l’intérieur du rouleau lorsqu’elle est déroulée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.